Dernières nouvelles

Consultez ici et ici les deux arrêtés préfectoraux limitant l'usage de l'eau sur notre territoire.

Charger ici le dernier arrêté préfectoral limitant les déplacements.

Une plateforme a été mise en place pour aider ceux qui se trouvent en difficulté face aux outils numériques ou pour réaliser des démarches en ligne. Par exemple pour mieux communiquer avec ses proches, télétravailler, suivre des cours à distance, effectuer ses consultations médicales, faire ses courses en ligne, etc.

Pour cela il suffit de se connecter à l'adresse https://solidarite-numerique.fr

de : docteur Guillaume DAVID Barjac, le 24 mars 2020
161 rue Raoul Eyraud
30430 BARJAC

à : Monsieur Edouard Chaulet, maire de Barjac

Monsieur le maire,

Je me permets de vous adresser cette lettre afin que vous en fassiez part à vos administrés.

Dans ces temps troublés que nous traversons, je vous demande de dire que, dans un élan admirable, les professionnels de santé du canton de Barjac et des environs se sont fédérés d’une manière qui force le respect.

Les aides-ménagères et les services à la personne, les infirmières, les kinésithérapeutes, les pharmaciens, les psychologues, et un nombre impressionnant de personnes de grandes compétences ont décidés de joindre leur forces et de tout donner, parfois au péril de leurs vies, toutes leur forces pour que les habitants du canton, ceux qui nous honorent de leur confiance, ne soient pas abandonnés dans le malheur qui nous accable.

Ils ont décidés de me confier la tâche d’organiser la coalition des personnels de santés contre le COVID-19.

À partir du mercredi 25 mars 2020, à 8 heures du matin, tout habitant du secteur pourra joindre un correspondant en composant le numéro de mon cabinet médical, le 04 66 24 50 54.

Le centre qui s’ouvre est reconnu par l’ARS, le conseil de l’ordre des médecins, la CPAM, le SAMU, et le pôle médecine générale du CHU Caremeau à Nîmes.

Vous serez alors mis en rapport avec un correspondant qui vous posera des questions, et vous serez pris en charge.

Personne ne sera laissé sans réponse !!

Le but de cette organisation est très simple : il faut épargner les respirateurs hospitaliers.

Pour cela, il faut que nous puissions gérer le plus de personnes à la maison, selon les critères les plus actuels possible de la médecine et de l’hygiène, dans l’intérêt des populations, et avec les moyens disponibles.

Il va s’ouvrir 2 consultations sur rendez vous, la première pour les patients suspects d’avoir attrapé le COVID à mon cabinet médical, 161 rue Raoul Eyraud à BARJAC et l’autre, pour tous les autres patients, au foyer des jeunes à BARJAC, que le conseil municipal à bien voulu nous octroyer, sur une initiative de Monsieur le maire Edouard Chaulet, dans une décision unanime.

Laissez moi dire que la coordination est très reconnaissante de cette marque de confiance envers nos soignants. Il faut dire que toutes les municipalités des environs nous ont aidé.

Si vous ne prenez pas rendez vous, vous ne serez pas reçus !

Un dossier médical partagé sera constitué pour chacun, dans les règles du secret médical. Ce dossier permettra un suivi optimal, et personnalisé, avec les infirmières, un nombre impressionnant de médecins, dont l’état de santé ou l’age interdit de participer directement aux soins, seront disponibles par téléphone.

Les médecins « d’active » , qui ont tous répondu présent dans un enthousiasme forçant le respect, seront chargé de s’assurer de la bonne marche du dispositif sur le terrain.

Si d’aventure certain d’entre nous étaient obligés d’être acheminés à l’hôpital, nous avons mis en place une sorte d’antenne locale du SAMU qui pourra assurer le transport dans de bonnes conditions, et l’urgentiste aura à sa disposition une observation médicale complète, circonstanciée, et contrôlée, ce qui allégera leur tâche.

Nous allons vous demander la plus grande mansuétude car notre dispositif va être lourd, mais vu l’enthousiaste des participants, je suis convaincu que nous apporterons de l’aide à notre population.

Nos soignants sont les nouveaux liquidateurs de Tchernobyl. Ils risquent leur vie pour vous dans un élan admirable. Soyez disciplinés, respectez les consignes, les messages que nous vous transmettront vont pouvoir sauver des vies.

Je sais que mon texte est un peu touffu, je l’ai rédigé dans l’urgence.

Je vous donne tous rendez vous à la fin de ce cauchemar, à la fête que Monsieur le maire ne manquera pas de nous organiser, pour pouvoir, qui vous serrer la main, qui vous embrasser, et trinquer de nouveau avec vous dans une ambiance fraternelle.

Docteur Guillaume DAVID

Depuis le début de l’année 2020 une cinquantaine de feux ont nécessité l’intervention des sapeurs pompiers du département de l’Ardèche. La plupart de ces feux mettent en évidence une mauvaise appréciation du risque lors de l’usage du feu, le non-respect des règles de sécurité et parfois même le non-respect de la réglementation puisque pour certains le brûlage des déchets verts est à l’origine du sinistre alors que cette pratique est interdite toute l’année.

En outre, ces incendies ont un impact important sur la pollution atmosphérique et sur la santé des populations sensibles (personnes âgées, enfants et personnes souffrant de troubles respiratoires).

Dans le contexte actuel de crise lié au virus Covid-19, où l’ensemble des services de secours doivent être disponibles afin de pouvoir porter secours en priorité à la population, le civisme et le bon sens de tous les citoyens sont nécessaires.

Par conséquent, compte tenu de dérives incontrôlées constatées ces derniers jours en matière d’emploi du feu et du risque que génère cet usage, le préfet de l’Ardèche a décidé d’interdire celui-ci sous toutes ses formes sur l’ensemble du département de l’Ardèche à compter du 21 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre.

Pour plus de détails sur les réglementations en vigueur, les informations et documentations utiles sont consultables sur le site de la préfecture de l’Ardèche.

http://www.ardeche.gouv.fr

L'arrêté peut être chargé ici.

Informations supplémentaires