Tri sélectif et déchetterie

Le compostage est un procédé biologique qui permet la dégradation naturelle des matières organiques (déchets de jardin et de cuisine).  Par l'interaction des micro-organismes, de l'humidité et de la circulation de l'air, ces matières organiques sont transformées en humus, ou compost, amendement organique qui favorise la fertilité du sol.

Le compostage individuel répond à plusieurs enjeux, tant en termes d'écologie que d'économie, en parfaite cohérence avec notre contexte actuel. En effet, cette pratique permet à la fois :

  • d'agir en éco-citoyen en limitant le volume des déchets à traiter et donc de réduire de 30 %, soit environ 100 kg ar an et par habitant, les déchets qui encombrent notre décharge; de ce fait, il permet de limiter l'augmentation des coûts d'élimination des déchets;
  • de fabriquer de manière totalement naturelle un excellent amendement riche en oligo-éléments, augmentant la fertillité de votre terre et favorisant son pouvoir de rétention en eau; vous réduisez ainsi votre consommation en fertilisants chimiques;
  • de lutter contre les mauvaises odeurs et les salissures de votre poubelle.

Comment utiliser le compost ?

Le compost jeune (de 6 à 8 mois) peut être utilisé en paillis, c'est-à-dire étendu en surface autour des arbres, entre les cultures. Cet étendage limitera les mauvaises herbes, retiendra l'humidité et nourrira les plantes. Vous l'intégrerez au sol 2 à 3 mois plus tard.

Le compost mûr (de 10 à 12 mois) ou terreau meuble, brun foncé ou noir, il peut s'utiliser pour améliorer votre potager, jardin d'ornement, plantes vivaces, haies et rempotage (en mélange de 30 % à 50 %).

Un conseil : tamisez ou criblez le compost pour obtenir un produit d'excellente présentation.

compost

Pourquoi jeter vos cartouches d'encre alors qu'elles sont réutilisables ?

Les cartouches d'encre sont un bien consommable régulièrement renouvelé et aujourd'hui, près de 7 cartouches sur 10 sont jetées avec les ordures ménagères.

La collecte sélective des cartouches d'encre représente donc une action efficace et essentielle pour préserver notre installation de stockage de déchets à Grospierres.

Le SICTOBA, avec le partenariat de l'éco-organisme Collectors, a mis en place une collecte de cartouches sur l'ensemble de ses déchetteries.

Les cartouches suivent deux filières de valorisation :

  • 70 % sont réutilisées (valorisation matière),
  • 30 % sont incinérées (valorisation énergétique).

Ne jetez plus vos cartouches à la poubelle, portez-les à la déchetterie.

Les Guides composteurs se sont réunis pour la deuxième fois à Chandolas le mercredi 14 septembre 2011.

Une cinquantaine de Guides ont partagé ce moment convivial animé par le formateur Christia Nanchen et le chargé de mission compostage Benoît Pujol.

Ces réunions permettent aux guides de se rencontrer, d'échanger sur leur pratique de compostage et de présenter leurs actions.

Pari les actions, une retient particulièrement l'attention : Jean-Charles (Guide composteur de Salavas) a mis en place et suit avec le SICTOBA et la mairie une aire de compostage sur son quartier. Depuis son inauguration en juin, un composteur de 1000 litres a été rempli, soit 600 à 800 kg de déchets déviés de l'enfouissement.

Durant la réunion, les consignes de tri ont été abordées afin de permettre aux Guides de répondre aux sollicitations diverses dont ils sont l'objet lors de leurs animations ou discussions avec les habitants.

Ce réseau est amené à se développer. N'hésitez pas à aller à leur rencontre, ils ont là pour vous aider à composter. Leurs coordonnées sont disponibles à la mairie.

Qu'est-ce qu'un Guide composteur ?

C'est un bénévole formé à la technique du compostage afin de sensibiliser son entourage. Les Guides composteurs sont des acteurs majeurs de la généralisation du compostage, ils jouent le rôle de relais auprès des habitants.

…celui de refuser les publicités non adressées !

Chaque foyer reçoit en moyenne 35 kg par an de courrier non adressé. En collant sur votre boîte aux lettres l'autocollant « STOP PUB » qui était joint au « Journal du tri » numéro 7 (vous pouvez aussi vous le procurer à la mairie) vous  ne recevrez plus ces publicités. L'apposition de cet autocollant ne vous empêchera pas de recevoir toute l'information municipale.

stop-pub

Le SICTOBA a collecté en 2010 :

  • 680,72 tonnes de papier (soit 3?84 % d'augmentation par rapport à 2009),
  • 1828,25 tonnes de verre (soit 2,62 % d'augmentation par rapport à 2009),
  • 562,07 tonnes d'emballages (soit 6,62 % d'augmentation par rapport à 2009).

MAIS le taux de refus dans les bacs à emballages (bacs jaunes) est de 42 %, soit une hausse de 11 % par rapport à 2009. Le coût du tri et du traitement de ces refus est de 100 000 € !

La présence d'indésirables est due :

  • à des erreurs de tri (pots de yaourts, barquettes de viande, sachets en plastique…),
  • à des actes d'incivilité (ordures ménagères, gravats, encombrants déposés dans les bacs jaunes).

Une fois collecté, le contenu des bacs jaunes est transporté au centre de tri pour y être trié par catégories (PHED, acier, aluminium, cartons…). Cette prestation de tri est facturée 240 € par tonne entrante.

Le dépôt de déchets indésirables dans les bacs jaunes coûte très cher à la collectivité, donc à chaque contribuable.

Il est donc important de bien respecter les consignes de tri. En cas de besoin, n'hésitez pas à contacter les animateurs du SICTOBA (04 75 39 06 99 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), ils vous donneront toutes les  informations nécessaires pour bien trier.

Informations supplémentaires