Il existe deux façons principales de réaliser son compost. Il s'agit de choisir celle qui est la plus adéquate :

  • pour les petits volumes tels que les déchets de cuisine, l'utilisation d'un composteur individuel est conseillée. Esthétique et propre, le composteur individuel peut s'installer dans un jardin, près de l'habitation (vous pouvez vous en procurer un sur demande à la mairie);
  • pour les gros volumes tels que les déchets de jardin, le compost en tas est idéal.
composteur tas-compost
Comment procéder ?
  • Installez votre composteur ou tas dans un endroit si possible ombragé et à même le sol pour que les vers de terre puissent remonter dans le compost.
  • Déposez tous les déchets verts et organiques au fur et à mesure de leur production.
  • Fragmentez ou broyez les matières dures et ligneuses.
  • Respectez ces trois règles d'or :
  1. alternez les matières brunes et vertes en couches de moins de 5 cm (voir ci-dessous),
  2. brassez la couche supérieure (10 à 20 cm) une fois par mois,
  3. contrôlez l'humidité, la consistance idéale est celle d'une éponge humide.

Quels sont les résidus à déposer (en alternance) ?

A.– Les matières brunes (dures et sèches, riches en carbone)

  • Matière structurante (carbonée, sèche et grossière) : paille, brindilles, aiguilles de pins, feuilles broyées, broyât de tailles et de haies; elle permet à votre compost de respirer et de ne pas dégager de mauvaisese odeurs;
  • Coquilles d'œuf, de noix et de noisettes (écrasées);
  • Essuie-tout, serviettes en papier, cartons ondulés (morcelés), papier journal;
  • Excréments de petits animaux (exclusivement végétariens).

B.– Les matières vertes (molles et mouillées, riches en azote)

  • Épluchures de fruits et légumes (y compris les agrumes);
  • Marc et filtres de café, sachets de thé et de tisane;
  • Fumier de petits élevages (chèvres, moutons, volailles, lapins);
  • Restes de table (y compris déchets carnés);
  • Fleurs coupées, plantes vertes fanées.

Ne sont pas compostables

  • Langes et couches jetables,
  • Litières de chats et chiens,
  • sacs et poussières d'aspirateurs,
  • Graviers,
  • Graisses et huiles,
  • Matières nocives et polluantes,
  • déchets médicaux...

Quelques astuces...

  • Humidité excessive et mauvaisees odeurs : ajouter de la matières structurante et mélanger, votre compost ne doit pas avoir une consistance pâteuse.
  • Sécheresse excessive : arroser l'intérieur du compost à l'aide d'un arrosoir muni d'une pomme et mélanger.
  • Le secret pour tenir votre bioseau propre : utilisez du papier journal pour tapisser son fond et pour enveloppez vos déchets de cuisine.

Pour toute information complémentaire, n'hésitez pas à appeler le Sictoba au 04 75 39 06 99, du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures.

Informations supplémentaires